Annuaire

Archives départementales de la Haute-Loire

COORDONNÉES (DéplierReplier)
Adresse visiteurs: 4, avenue de Meschede, 43000 Le Puy-en-Velay
Pays:

France

Courriel (e-mail):
Site internet:
Téléphone:
33 (0)4 71 02 81 19
Fax:
(33) (0)4 71 02 98 76
ACCÈS & SERVICES (DéplierReplier)
Heures d'ouverture:

Consulter le site internet

Jours de fermeture:

Fermeture annuelle : du 1er au 15 juillet inclus

Itinéraire:

Accès à pied : 15 mn de la gare S.N.C.F. Transport en commun : bus n° 5 et 11 (arrêt Guitard-centre)

Conditions d'accès: Ouvert au public
Accès handicapés: oui
Carte de lecteur:

Les cartes de lecteur sont délivrées à l'accueil du service sur présentation d'une pièce d'identité munie d'une photograhie.

Salle de lecture: 61 places
Pré-réservation de documents:

A condition de posséder une carte de lecteur valide pour l'année en cours, les lecteurs ont la possibilité de préréserver des documents par téléphone ou par mail.

Coordonnées de la salle de lecture
Courriel (e-mail):
Site internet:
Téléphone:
33 (0)4 71 02 81 19
Places équipées d'ordinateur: 19 places
Lecteurs de microfilms et microfiches: 1 places
Autorisation de photographier:
Accès internet public: Disponible

Les Archives départementales de la Haute-Loire possèdent une bibliothèque dont l'essentiel du fonds est consacré au département dans quelque domaine que ce soit : histoire, géographie, archéologie, linguistique, géologie, économie, arts et traditions populaires, poésie, architecture... On y trouvera également des manuels d'histoire générale, des dictionnaires et des ouvrages de référence, des revues spécialisées. Elles ont également reçu en don des fonds d'ouvrages importants traitant d'histoire locale (fonds Joubert) et de géologie (fonds Durand). Le centre de documentation conserve des titres de périodiques issus du dépôt légal de la presse locale morte et en cours, des publications municipales, paroissiales et associatives (DL, 2 Pb), des abonnements à la presse nationale et à des revues (2 Pb, Pb), des collections lacunaires de revues (Pbm). Le dépôt légal concerne toutes les publications départementales (revues et journaux) éditées en Haute-Loire. La presse est cotée 2 Pb, les revues le sont en DL. Les Archives départementales sont abonnées à différentes revues historiques ou traitant des sciences annexes de l'Histoire (généalogie, archéologie, archivistique, démographie...). Elles sont conservées sous la cote Pb.

Bibliothèque: 18200 Livres (monographies), 991 titres
Coordonnées pour la bibliothèque
Courriel (e-mail):
Site internet:
Téléphone:
33 (0)4 71 02 81 19
Service de reproduction des documents: Non
Service de numérisation: Not Available
Service de photocopie: Not Available
Service phototographique: Not Available
Service de microfilm: Not Available
Laboratoire de restauration des documents: Non
Espace de détente:

Le service éducatif est animé par un professeur d'histoire travaillant en collaboration avec le personnel des Archives départementales. Il a pour vocation de familiariser le public scolaire avec les archives au cours de séances de travail sur des documents originaux. Tous les cycles scolaires sont concernés.

Exposition:

Des collections thématiques de documents sont mises en ligne sur le site internet du service.

Visites guidées:

Des visites du service sont organisées parallèlement ou non à des séances de travail sur documents.

Autres services:

Ponctuellement, des ateliers de moulage de sceaux et d'entretien des reliures peuvent être organisés.

DESCRIPTION DU SERVICE ET DES ARCHIVES (DéplierReplier)
Archives et autres documents:

Les fonds documentaires conservés aux Archives de la Haute-Loire proviennent des administrations publiques d'Ancien Régime, modernes et contemporaines ayant existé ou existant aujourd'hui dans l'actuel département de la Haute-Loire, de la confiscation des biens ecclésiastiques et des immigrés à la Révolution française, ainsi que de fonds d'archives privées remis. S'ajoutent aussi des archives orales, microfilmées ou numérisées. Les divers fonds sont classés selon le cadre de classement commun des services d'archives départementales français.

Importance matérielle des fonds: 16.000 ml (mètres linéaires)
Dates extrêmes des documents conservés: fin Xe siècle-2015
Historique du service d'archives:

Le département de la Haute-Loire fut formé par procès-verbal du 27 janvier 1790 à partir de l'ancien Velay, ou diocèse du Puy, augmenté de portions de l'ancienne Auvergne (le Brivadois, ou région de Brioude), de l'ancien Lyonnais ou Forez (quelques communes), de portions de l'ancien Languedoc (détaché de l'ancien Gévaudan, le Saugain ou archiprêtré de Saugues ; détachées de l'ancien Vivarais, quelques paroisses autour de Faÿ-le-Froid, Arlempdes et Pradelles). Le nouveau département fut découpé en trois districts, ceux de Brioude, du Puy et de Monistrol-Yssingeaux-Montfaucon, et 32 cantons, entre lesquels furent réparties les 252 paroisses constitutives de ce nouvel ensemble territorial. Le chef-lieu du département fut fixé au Puy-en-Velay. Avec la création du département se posa dans l'ancien Velay le problème de l'érection des municipalités : un rapport non daté et non adressé rappelle l'existence des anciens "mandements" seigneuriaux, distincts des paroisses, et indique que "lorsque les lettres patentes du Roi sur le décret de l'Assemblée nationale pour la constitution des municipalités sont arrivées, tous ces mandements se sont crus autorisés à former autant de municipalités : voila la cause de leur multiplicité étonnante". On en réduisit le nombre en fixant les municipalités sur la base des anciennes paroisses. Au point de vue administratif, la contestation la plus importante eut lieu entre Yssingeaux et Monistrol, chacune de ces deux villes se disputant le siège du district : ce fut Yssingeaux qui l'emporta, devenant par la suite siège de la sous-préfecture. Le XIXe et le XXe siècles sont les périodes historiques les mieux connues de l'histoire du département du fait que plusieurs synthèses leur ont été consacrées. On renverra donc à la consultation de ces ouvrages. L'histoire départementale suit les cadres généraux de l'histoire politique nationale, si ce n'est que son essor industriel a tourné court vers 1880, engageant le cercle vicieux des pertes démographiques au profit de centres urbains extérieurs. En ce début du XXIe siècle, rattachée à la région Auvergne, la Haute-Loire n'en participe pas moins, surtout dans sa partie est, à la vie économique du bassin de Saint-Etienne qui relève de la région voisine, Rhône-Alpes. Son déclin démographique paraît enrayé, son enclavement routier est un problème en cours de résolution. Son agriculture conserve de la vitalité, et son ouverture au tourisme est un phénomène, sinon massif, au moins bien engagé. Le département de la Haute-Loire fut formé par procès-verbal du 27 janvier 1790 à partir de l'ancien Velay, ou diocèse du Puy, augmenté de portions de l'ancienne Auvergne (le Brivadois, ou région de Brioude), de l'ancien Lyonnais ou Forez (quelques communes), de portions de l'ancien Languedoc (détaché de l'ancien Gévaudan, le Saugain ou archiprêtré de Saugues ; détachées de l'ancien Vivarais, quelques paroisses autour de Faÿ-le-Froid, Arlempdes et Pradelles). Le nouveau département fut découpé en trois districts, ceux de Brioude, du Puy et de Monistrol-Yssingeaux-Montfaucon, et 32 cantons, entre lesquels furent réparties les 252 paroisses constitutives de ce nouvel ensemble territorial. Le chef-lieu du département fut fixé au Puy-en-Velay. Avec la création du département se posa dans l'ancien Velay le problème de l'érection des municipalités : un rapport non daté et non adressé rappelle l'existence des anciens "mandements" seigneuriaux, distincts des paroisses, et indique que "lorsque les lettres patentes du Roi sur le décret de l'Assemblée nationale pour la constitution des municipalités sont arrivées, tous ces mandements se sont crus autorisés à former autant de municipalités : voila la cause de leur multiplicité étonnante". On en réduisit le nombre en fixant les municipalités sur la base des anciennes paroisses. Au point de vue administratif, la contestation la plus importante eut lieu entre Yssingeaux et Monistrol, chacune de ces deux villes se disputant le siège du district : ce fut Yssingeaux qui l'emporta, devenant par la suite siège de la sous-préfecture. Le XIXe et le XXe siècles sont les périodes historiques les mieux connues de l'histoire du département du fait que plusieurs synthèses leur ont été consacrées. On renverra donc à la consultation de ces ouvrages. L'histoire départementale suit les cadres généraux de l'histoire politique nationale, si ce n'est que son essor industriel a tourné court vers 1880, engageant le cercle vicieux des pertes démographiques au profit de centres urbains extérieurs. En ce début du XXIe siècle, rattachée à la région Auvergne, la Haute-Loire n'en participe pas moins, surtout dans sa partie est, à la vie économique du bassin de Saint-Etienne qui relève de la région voisine, Rhône-Alpes. Son déclin démographique paraît enrayé, son enclavement routier est un problème en cours de résolution. Son agriculture conserve de la vitalité, et son ouverture au tourisme est un phénomène, sinon massif, au moins bien engagé.

Date de fondation des archives: 1796
Document de fondation de l'institution:

Loi du 5 brumaire an V (26 octobre 1796)relative à la création des services d'archives dans les départements.

Organisation administrative de l'institution:

Les Archives départementales sont un service du Conseil départemental de la Haute-Loire. Elles dépendent de la Direction de la Jeunesse, de la Culture et du Développement Durable (D.J.C.D.D.).

Bâtiments:

Le service des archives s'est installé dans son bâtiment en 1988.

Surface des bâtiments (en m²): 4875 m2
Métrage linéaire disponible: 16.000 ml (mètres linéaires)
Autres informations
Ressources en ligne:
État des fonds (Guide des archives)
Type d'archives:

Archives départementales/de comté

Dernière mise à jour: 05.12.2018
Instruments de recherche présentés dans le portail