Switzerland > Archiv für Agrargeschichte - Archives de l'histoire rurale - Archives of rural history

521

Société vaudoise d’agriculture et de viticulture et Agricola (SVAV)

1882-1974
Archives de l'histoire rurale
Novembre 2012
Archives de l'histoire rurale
Français

Scope and content

Le fonds d’archives contient les procès-verbaux de l’assemblée des délégués et du comité central de 1882 à 1971 ainsi que les procès-verbaux de l’office commercial de 1917 à 1966.

Records creator's history

La Société d’agriculture et de viticulture vaudoise (SVAV) fut fondée en 1868 à Lausanne. La société organisait des expositions ainsi que des concours de semences, d’engrais et d’outillage. L’achat collectif d’engrais, de semences et de machines agricoles fut renforcé par la sécheresse de 1893, qui rendait l’importation de fourrage nécessaire. En 1911, la Fédération agricole vaudoise fut fondée. Un tiers des sections de la SVAV s’affilia à cette nouvelle organisation et, par la suite, la SVAV créa un office commercial avec Paul Favre comme premier gérant à partir de 1914. La Première Guerre mondiale transforma le paysage des coopératives. Dès 1915, le commerce d’importation fut placé sous le contrôle de la Société suisse de surveillance économique et l’Union des syndicats agricoles romands (USAR) fut fondée pour simplifier la répartition des moyens de production importés en Suisse romande. La SVAV se rattacha à l’USAR et de société d’agriculture, elle devint une organisation commerciale à l’instar de l’USAR. L’imbrication entre l’USAR et la SVAV fut renforcée par l’élection de Julien Schweizer, directeur de l’USAR, comme gérant de l’office commercial de la SVAV. En 1920, la SVAV avait acquis le dépôt et l’usine Agricola à Bussigny. Au début, l’Agricola avait le statut d’une société anonyme. En 1937, l’Agricola fut intégrée dans la SVAV, qui pris par la suite le nom de Société vaudoise d’agriculture et de viticulture et Agricola. Après la réorganisation dans les années 1940, la SVAV renforça la commercialisation de produits agricoles et élargit son réseau de dépôts et de magasins. La majorité des sections cessèrent leurs activités commerciales, leurs dépôts étant par la suite exploités directement par la SVAV. Un certain nombre de sociétés continuèrent leur activité commerciale, par exemple les sociétés agricoles de Moudon et d’Avenches. Après la démission de Julien Schweizer en 1941, la SVAV se réorganisa, le nouveau gérant de l’office commercial ne pouvant plus occuper le poste de directeur de l’USAR. En 1964, la SVAV pris le nom de Fédération vaudoise d’agriculture et de viticulture et Agricola et se retira de l’USAR.

Archival history

Le fonds a été mis en valeur en 2012 par les Archives de l’histoire rurale.

Appraisal

Évaluation, tris et éliminations: Voir liste d’évaluation et répertoire d'élimination.

Processing information

  • Archives de l'histoire rurale
  • 2012

Accruals

-

Source of acquisition

Société vaudoise d’agriculture et de viticulture et Agricola (SVAV)

System of arrangement

Mode de classement: Le fonds des archives a été repris – dans la mesure où ceci était judicieux – dans l'état où il se trouvait. Au besoin, les documents ont été réordonnés pour une meilleure compréhension.

Conditions governing access

Le fonds peut être consulté sur autorisation préalable de la direction de la fenaco.

Other finding aids

-

Related material

-

Extent

0.7 mètre linéaire

Genre of the material

Papier, photos, négatifs

Language of the material

Français />

Records creator

Société vaudoise d’agriculture et de viticulture et Agricola (SVAV)

Place of use

Location note: Archives fenaco, Puidoux.
1 - 6 / 6
  • 1
521 - 0 Fondements
521 - 1 Organes
521 - 2 Office commercial
521 - 3 Finances
521 - 4 Agricola
521 - 9 Photos