France > Archives nationales

56AJ/1-56AJ/498

Agence d'architecture du Panthéon

Inventaire analytique (56AJ/1-56AJ/498)
XVIIIe-XXe siècle
Par V.-N. Jouffre
1987
Archives nationales

Scope and content

Ce fonds de dessins de construction et d'entretien du Panthéon a été confié le 4 janvier 1988 au Service des Cartes et Plans, par Mme Bercé, conservateur de la Bibliothèque du Patrimoine. Nous croyons utile de présenter en tête de l'inventaire des dessins, le rapport de Melle Valérie-Noelle Jouffre, expliquant les circonstances de la découverte de ce fonds et les travaux préparatoires à cet inventaire dont elle est l'un des auteurs.

Ainsi, l'histoire d'un monument parisien peut se reconstituer grâce aux Archives et à ce fonds miraculeusement préservé.

Ce nouveau fonds de dessins relatifs au Panthéon a été découvert en 1984 dans un placard situé dans la sacristie de l'édifice. Un pré-inventaire fut effectué en mars et avril 1985 puis l'inventaire définitif établi entre juin 1986 et juin 1987.

Le pré-inventaire , réalisé par Marie-Raphaëlle PAUPE, Béatrice de ROCHEBOUËT et Valérie-Noëlle JOUFFRE, consista principalement à sortir de leurs emballages les dessins, pliés, chiffonés, enchevêtrés et dans un état lamentable, à les nettoyer et recoller au mieux, à restituer les parties manquantes et enfin tenter une identification de chacun d'eux. Le classement provisoire ne pouvant être chronologique du fait de la difficulté d'attribution de la majorité des dessins, un classement thématique parut plus utile : plan des assises, dôme, ouvertures, tours, crypte, ornements etc. Parmi les centaines de dessins découverts au Panthéon plusieurs n'ont aucun rapport avec l'édifice (un grand nombre concernent l'église Saint-Laurent de Paris) ; ceux-ci ne furent pas inventoriés.

L'inventaire général en revanche, nécessita l'identification la plus exacte possible de chaque dessin. Elle fut en partie réalisée grâce aux rapprochements des dessins entre eux mais surtout à la suite d'une étude des autres fonds de plans et d'archives, de l'examen des écrits des XVIIIe et XIXe siècles (principalement ceux de Rondelet) ainsi que des études et relevés récents. De plus la consultation de certains techniciens et spécialistes, tels M. Baptiste architecte en chef, MM. Bancon ingénieurs-experts et M. Rabreau historien de l'art, facilita la compréhension de plusieurs plans. Cette recherche a par ailleurs mis en évidence la carence d'études récentes, sérieuses et exhaustives sur l'un des monuments les plus notables de la capitale. Une chronologie précise des travaux et des restaurations du Panthéon, ainsi qu'une étude et une réflexion sur les nombreux architectes ayant eu la charge de l'édifice seraient fort utiles ; toutes les sources d'archives sont loin d'avoir été exploitées ou même consultées. Certaines parties de la construction, certains détails de l'édifice sont encore mal connus et réclament des recherches tant sur le terrain que dans les sources imprimées ou manuscrites.

A partir de ces éléments, chaque dessin a été numéroté (de 1 à 429) et unefiche signalétique établie. Certains d'entre eux formant des ensembles ont été réunis sous un même numéro, différenciés par un exposant (total des dessins, 583).

Ont été notés les renseignements suivants :

- Titre du document, avec des guillemets lorsqu'il est inscrit (verso et recto).

- Transcription plus ou moins complète des légendes.

- Description et explication sommaire du sujet (verso et recto).

- Date, entre parenthèse lorsqu'elle n'est pas inscrite, avec un ? s'il subsiste un doute.

- Matière.

- Dimensions.

- Signature (Cf. date).

- L'échelle n'est que très rarement mentionnée.

Le classement suit l'ordrechronologique . La majorité des dessins n'était pas datée (476), mais les études d'écriture, de papiers, de filigranes et les recherches complémentaires ont permis de réduire ce nombre à 1/3 (176 ne sont pas datés).

Les dates extrêmes sont 1758 (premières assises) et 1901 (couverture de la pièce au-dessus de l'agence de l'architecte, dans une ancienne tour). Un peu plus de la moitié du fonds se rapporte au XIXe siècle (306 dessins), une très petite partie au XXe siècle (14 documents, dessins et photographies) et le reste (263) au XVIIIe siècle.

L'inventaire dactylographié est divisé en plusieurs chapitres à partir de ce classement :

- Dessins du XVIIIe siècle, datés.

- Dessins du XVIIIe siècle, non datés.

- Dessins provenant du bureau de Rondelet, non datés.

- Dessins provenant du bureau de Rondelet fils, vers 1812.

- Dessins du XIXe siècle, datés.

- Dessins du XIXe siècle, non datés.

- Dessins du XXe siècle, datés.

- Photographies de projets de sculptures, fin XIXe début XXe

- Dessins du XXe siècle, non datés.

A l'intérieur des ensembles de dessins non datés, les documents ont été classés par thèmes (plans, coupes, dôme, escaliers, portes, fenêtres, ornements, divers...)

Un très petit nombre de plans porte lasignature d'un architecte, d'un entrepreneur ou d'un inspecteur (une cinquantaine seulement). Le rapprochement des écritures, la comparaison avec les autres fonds, la compréhension des Plans et leur situation dans la chronologie des travaux ont pu doubler de chiffre (483 restent non attribués). Parmi ces signatures ne figure pas celle de Soufflot, bien qu'un grand nombre de plans aient été fait sous sa direction ; en revanche celle de Rondelet en tant qu'inspecteur puis architecte est fréquente (une vingtaine de documents signés et autant peuvent lui être attribués).

Listes desarchitectes dont on retrouve le nom :

- Rondelet (1778-1812)

- Baltard (1813-1831)

- Destouches (1832-1850)

- Constant-Dufeux (1850-1871)

- Le Deschault (1879-1902)

Inspecteurs (les années indiquées sont celles notées sur les dessins qui portent leur nom)

- Rondelet

- Rondelet fils (vers 1812)

- Boucault (1825-1834)

Entrepreneurs

- Poncet et Duverdy (1788-1825), direction de Rondelet et de Baltard.

- Rigaud (vers 1830), direction de Baltard.

- Jacquemard (vers 1830), direction de Baltard.

- Barbier (1832), direction de Destouches (grille d'enceinte).

- Goufier (1832-1851), direction de Destouches et Constant-Dufeux.

- Fontaine (1834), direction de Destouches (plomberie).

- Poirier et Neveu (1894), direction de Le Deschault (restauration de la façade ouest).

Vérificateur

- Grétein (1833-1834)

Les titres et les légendes des plans, dessins ou croquis révèlent également les noms d'artisans ayant travaillé sur le chantier, principalement au XIXe siècle :

- Gérard et Motard (serruriers) : vitraux 1792.

- Lachaize : dallage des caveaux 1811 et 1814.

- Choiselat (fabricant de bronze) : candélabre 1827.

- Calla : pont de fer au sommet du dôme 1830.

- Hinard : serrurerie vers 1830.

- Duvoir Leblanc : chauffage 1852.

- Menu : menuiserie XIXe siècle.

- Rattier : ? XIXe siècle.

- Duteil : couverture de l'ancienne tour 1901.

Photographes (dernière décennie du XIXe siècle)

- Durandelle

- Chevojon

- Pannelier

Le fonds contient aussi bien des plans précis, cotés, légendés, des dessins aquarellés exécutés avec un réel soucis artistique, que des croquis, esquisses et bouts de dessins non identifiables ou inachevés.

La majorité des dessins, d'un grand intérêt, se rapporte aux différentes étapes de la construction du Panthéon : de nombreux plans et coupes "dissèquent" l'édifice, permettent d'examiner les détails techniques de la construction et des restaurations. On trouve également les élévations de certaines parties de l'intérieur (colonnades, niches, salles des tours, crypte, portes, fenêtres...) mais très peu de celles de l'extérieur (perron oriental, premières assises extérieures, grilles, porche d'entrée...) et, mis à part quelques croquis, aucunes des façades extérieures.

Le fonds comporte également de nombreux dessins relatifs aux ornements : profils de moulures, détails de sculptures décoratives, chasse et autel de Sainte-Geneviève, mobilier religieux, croix de la lanterne, esquisses préparatoires etc. Plusieurs photographies ont fixé les projets de sculptures monumentales de la fin du XIXe siècle et servaient de support pour suggérer les modifications à apporter (monument à Victor Hugo de Rodin, la "Révolution" de Falguière...)

Parmi les dessins techniques apportant de nombreux renseignements sur les différentes phases de la construction ainsi que sur les détails architecturaux du Panthéon, on peut releverquelques ensembles significatifs :

- Plans des premières assises de 1758 à 1764.

- Plans des piliers du dôme à partir de 1765 et campagnes de restauration de 1796, 1806-1812.

- Plans et coupes du dôme : évolution de son édification de 1776 à 1794 assise par assise, restaurations, adjonctions du XIXe siècle.

- Attachements des cintres Est et Sud, 1804.

- Pendentifs : échafaudages pour les peintures (1823), restauration des fissures (vers 1830), décorations du XIXe siècle.

- Plans et coupes des parties hautes extérieures : courettes, arcs-boutants, toitures, gargouilles ; intérieures : tribunes.

- Plans et coupes des escaliers : construction et restauration.

- Plans et coupes de la crypte : voûtes, portes, dallages, caveaux, projets de constructions.

- Portes extérieures et intérieures : sculptures, système de fermeture, bouchements.

- Fenêtres : profils, armatures et chassis, bouchements (1792-93, 1810).

- Tours : couverture de la partie restante après la destruction (1794), aménagements intérieurs du XIXe siècle (niches, cheminées, logements de missionnaires).

- Péristyle : assises (1764), ferraillages (1771), profils (1771, 1773, 1775), frise (1791, 1821), bas-reliefs (vers 1830), portes (1812, 1830, 1833), dallage (vers 1834), marches (1833-34), restauration (1851, 1894).

- Perrons latéraux : fondations, attachements (vers 1833-1834), évacuation des eaux dans les parties souterraines (XIXe siècle).

- Portail oriental : plans, coupes, élévation (1806).

- Dallage : intérieur (1811-1814), extérieur (vers 1832-1833), péristyle (vers 1834).

- Grille d'enceinte : fondations, attachements (1832).

-Plans des abords : alignements des rues (1807, 1823, 1829), projet d'enceinte (XIXe siècle). (...)

L'intérêt apporté par ce nouveau fonds est évident. Ces dessins complètent les autres fonds déjà connus (Archives nationales, bibliothèque de. l'Ecole des Ponts et Chaussées, collections étrangères...) car tous ces éléments épars constituaient sans doute à l'origine un ensemble unifié et cohérent, provenant de l'agence des architectes ayant travaillé au Panthéon.

Ont été également rapportés du Panthéon, plusieursboîtes d'archives contenant les papiers et livres de l'agence, recouvrant toute la période d'activité du Panthéon : depuis 1755 jusqu'au milieu du XXe siècle. Le dépouillement systématique de ces documents fournira de nombreux renseignements concernant la chronologie des travaux, les projets et les différents entrepreneurs et artisans ayant participé au chantier. Voici un aperçu du contenu de ces cartons, conservés aujourd'hui dans les sous-sols de la Direction du Patrimoine :

- Série d'attachements de 1767 à 1791 (rapports des travaux en cours, donnés par quinzaine).

- Mémoires des ouvrages de maçonnerie effectués sous les ordres de Quatremère de Qunicy (1791-1794).

- Rôles des journées de tailleurs de pierre (1795-1800).

- Exercises, 1805 à 1809. Maçonnerie par Duverdy, architecte Rondelet.

-Rôle des journées de charpentier employés à la démolition des échaufaudages des piliers du dôme (1811).

- Attachement des ouvrages du vitrier (1811).

-Sculpture d'ornement. Attachement des journées de sculpteurs employés à faire la sculpture des entablements des piliers.

- Etat des meubles, instruments, modèles... existants dans les bureaux et magasins de l'agence (1812).

- Attachement des ouvrages de plomberie, marbrerie, charpente, menuiserie etc. (1813-1831).

- Mémoire des ouvrages de dorure (1835).

(...)

Une quinzaine de cartons sont également entreposés dans le bureau d'un conservateur des Archives nationales (Madame Labat) en attendant d'être inventoriés et classés dans le fonds général. Ils contiennent de très intéressants documents recouvrant une longue période, depuis la Révolution jusqu'au milieu du XXe siècle. On y trouve les mémoires des ouvrages de maçonnerie, de marbrerie... accompagnés parfois de plans (quelques fois identiques à ceux du nouveau fonds de dessins inventorié).

- Rôles des journées d'ouvriers.

- Rapports sur les combles, le dallage.

- Correspondance importante entre les architectes et les différents ministères.

- Projets d'aménagements, d'inscriptions, de monuments.

Les informations fournies par ces documents. aussi bien en ce qui concerne l'architecture, la sculpture, les aménagements etc., compléteront celles apportées par les autres inventaires.

Il serait nécessaire à présent de réunir les différents fonds d'archives et de dessins existants et éparpillés, non pas matériellement, ce qui s'avère impossible, mais grâce à la comparaison et à la fusion des inventaires, à une reproduction systématique de chaque document iconographique, et à l'élaboration d'un index général permettant de connaître le lieu de conservation de toutes les informations.

Afin de compléter les renseignements apportés par les plans, dessins, croquis..., l'étude de toutes les sources, aussi bien manuscrites qu'imprimées - ainsi bien entendu qu'un repérage sur le terrain-, apporteraient les détails et explications que ne peuvent fournir les documents iconographiques. Il serait ainsi possible d'établir une chronologie précise des travaux effectués au Panthéon, depuis sa conception jusqu'à aujourd'hui, d'attribuer à chacun des architectes les projets, études et réalisations qui leur reviennent, et de procéder ainsi à une analyse complète et pertinente de chaque partie de l'édifice. Il sera alors possible de répondre aux questions des ingénieurs, architectes, historiens et historiens de l'art.

Grâce aux recherches sur la sculpture et la peinture du Panthéon menées parallèlement aux études architecturales et archivistiques, le monument parisien trouvera peut-être la place qu'il mérite dans l'Histoire.

Place of use

Pierrefitte
1 - 10 / 52
56AJ/1-56AJ/498 - 56AJ/1-56AJ/4 Dessins du XVIIIè siècle, datés :
56AJ/1-56AJ/498 - 56AJ/5-56AJ/6 PANTHEON XVIIIe siècle, non daté.
56AJ/1-56AJ/498 - 56AJ/7-56AJ/13 Dessins du XIXè siècle, datés :
56AJ/1-56AJ/498 - 56AJ/14 PANTHEON XXe siècle .
56AJ/1-56AJ/498 - 56AJ/15 Mélanges
Agence d'architecture du Panthéon
56AJ/1-56AJ/498 - 56AJ/20 Ancien inventaire des papiers de l'agence et travaux. XVIIIème s.
56AJ/1-56AJ/498 - 56AJ/21 Travaux de maçonnerie, n°21-391 .
56AJ/1-56AJ/498 - 56AJ/22 Travaux de maçonnerie, n°40-491 .
56AJ/1-56AJ/498 - 56AJ/23 Travaux de maçonnerie, n°50-541 .