France > Archives nationales

AJ/16/6226-AJ/16/6944

Académie de Paris. Faculté de médecine

Répertoire (AJ/16/6226-AJ/16/6944)
an III-1940
Par Th.Charmasson
1980
Archives Nationales

Scope and content

INTRODUCTION

Les archives de la faculté de médecine de Paris étaient conservées jusqu'à une date récente : par la faculté de médecine elle-même, puis par l'Université René-Descartes (Paris-V), dans les locaux de l'ancienne faculté de médecine, rue de l'École de médecine. Elles ont été versées aux Archives nationales en 1979 après classement à la Mission des Archives du Rectorat de Paris, et intégrées à la suite des archives des autres facultés dans la série AJ/16.

La création, dès 1877, d'un service d'archives confié à un archiviste-paléographe, Paul Bataillard, a permis la conservation d'un ensemble de documents important dont les premières pièces remontent à la Révolution [NOTE Nommé par arrêté du ministre de l'Instruction Publique du 15 janvier 1877 ; Paul Bataillard, né à Paris le 23 mars 1816, promotion du 24 décembre 1838 (dite de 1839), archiviste-paléographe en 1841, mort à Paris le 1er mars 1894, d'aprèsp.20.] .

P. Bataillard, dans un rapport au doyen de la faculté de médecine daté du 18 novembre 1880, sur le fonctionnement de son service, donne quelques indications sur l'esprit qui présida à ses débuts, comme sur la composition du fonds dans ses grandes lignes : "La création des archives comme service spécial date de 1877. J'ai pensé que, dans un grand établissement comme le nôtre, en dehors de l'intérêt spécial de la faculté, il y avait un intérêt général, un intérêt scientifique, à réunir, à classer, dans un ordre déterminé, à conserver enfin tous les documents émanant de l'autorité supérieure, soit de l'Assemblée des professeurs, soit de chacun des professeurs en particulier, et tout ce qui se rapporte aux différents concours. Il me semble également intéressant de réunir et de conserver tous les dossiers de nos élèves, dossiers qui renferment leur scolarité entière, et tous les registres d'examen, les registres financiers et enfin toutes les pièces concernant la comptabilité intérieure. Malheureusement, par le passé, bien des pièces importantes à ces divers points de vue ont été perdues et il nous reste fort peu de choses. Ce peu de choses néanmoins est encore important et nous fait regretter les richesses que nous avons perdues" [NOTE Rapport par le chef du service des archives, dans AJ/16/6566.] . Dans un précédent rapport. le premier semble-t-il, daté du 30 juillet 1880, P. Bataillard rappelait l'état déplorable d'un certain nombre de registres : Registre d'inscriptions de l'École de Santé se. rapportant à l'an VI, Liste des candidats qui ont subi les examens conformément à la loi du 19 ventôse an XI, Liste des élèves qui ont soutenu la. thèse conformément à la loi du 19 ventôse an XI (de l'an XI à 1814), Correspondance officielle du 26 pluviôse an III au 29 fructidor an XI [NOTE Trois de ces registres sont encore conservés, cotés respectivement AJ/16/6412, AJ/16/6711 et AJ/16/6710.] . Mais, opposant les archives de l'ancienne faculté de médecine à celles de la nouvelle faculté de médecine, il en notait l'importance matérielle, relativement considérable : "Pour vous donner une idée de l'importance matérielle de cette partie de notre dépôt, qui a d'ailleurs un si grand intérêt, non plus archéologique, mais vraiment pratique - intérêt scolaire, administratif, scientifique, aussi et déjà historique-, je puis du moins vous dire que le nombre des registres de toute nature et de toutes dimensions concernant la nouvelle école ou faculté, qui sont actuellement aux archives, monte à plus de huit cents (y compris il est vrai 250 registres à souche), et celui des cartons pleins, ou des liasses qui représentent autant de cartons, à plus de cinq cents ...". Dans ce même rapport figurent quelques indications sur les premiers classements effectués : "Mon premier soin ... a été de démêler et de classer toutes ces pièces qui sont d'une utilité actuelle et quotidienne, à commencer par les dossiers des élèves, dont la série principale (dossiers complets et définitifs depuis l'an VII, date des premières réceptions de docteurs jusqu'à 1878) remplit aujourd'hui 133 cartons à deux compartiments... Il restait une quantité de liasses de papiers contenant des pièces de nature très diverse, dont le classement est fort compliqué, pièces qui pour la plupart, demandent à être lues et très souvent analysés sur la chemise qui les renferme avant d'être placés dans tel ou tel groupe" [NOTE Ce rapport se trouve également dans AJ/16/6566 ; les dossiers d'étudiants, en cours de traitement, seront versés ultérieurement et prendront place à la suite des archives répertoriées ici.] .

Les différentes catégories de documents énumérées par Bataillard dans ces deux rapports : procès-verbaux des séances de l'Assemblée et du Conseil des professeurs de la faculté, procès-verbaux des séances de rentrée de la faculté, dossiers des concours pour les chaires, l'agrégation, le clinicat, le prosectorat et l'adjuvat, les dossiers du personnel et les documents comptables ont été retrouvés et constituent encore à présent l'essentiel du fonds versés aux Archives nationales.

Ces documents recouvrent à peu près les différents aspects de l'activité de la faculté de médecine, en tant qu'établissement d'enseignement et de recherche comme en tant qu'administration : recrutement et gestion du personnel, organisation des études théoriques et pratiques et scolarité des étudiants, administration générale et comptabilité, construction et entretien des bâtiments, dossiers des laboratoires ; un certain nombre de dossiers témoignent également de l'intérêt et l'importance du rôle joué par la faculté de médecine de Paris pour tout ce qui touche aux problèmes de santé : contrôle de l'enseignement de la médecine dans les écoles préparatoires de médecine et de pharmacie et dans les colonies, rapports avec les écoles et facultés de médecine de province avec l'Assistance Publique à Paris et les hôpitaux de province, avec le service de santé militaire et le service de santé de la marine, avec les écoles d'infirmières, de puéricultrices, d'assistances scolaires et sociales, de sages-femmes ; on y retrouve également l'écho des discussions sur la réforme des études supérieures et plus particulièrement la réforme des études médicales et sur l'exercice de la médecine.

Les premiers documents remontent à la Révolution, mais la partie la plus importante du fonds date de la période 1820-1940, avec cependant d'importantes lacunes dans certains domaines et une assez grande discontinuité chronologique. Les documents les plus récents datent de 1957. Les dossiers postérieurs à cette date, ainsi que certains autres antérieurs, mais encore utilisés par l'administration, sont conservés par le service des archives rattaché au secrétariat général de l'université René-Descartes (Paris V), dans les locaux de l'ancienne faculté de médecine.

Aucun plan de classement ancien n'apparaissant, en dehors d'un certain nombre de dossiers factices constitués par Paul Bataillard, et qu'on a pris le parti de respecter dans la mesure du possible, le parti adopté a donc été celui d'une tentative de reconstitution de séries de documents du même type ou traitant du même sujet et correspondant aux différents aspects de l'activité de la faculté de médecine (voir sommaire). La réglementation correspondante, lorsqu'elle a pu être retrouvée, a été regroupée en tête de chaque série.

Je n'ai pas jugé utile de reprendre ici l'histoire de la faculté de médecine de Paris, qui a fait l'objet, pour son centenaire, d'un ouvrage du Dr Corlieu, alors bibliothécaire de la faculté, Centenaire de la faculté de médecine de Paris, 1794-1894, publié à Paris, en 1896, et qui exploite abondamment les archives de la faculté de médecine. Rappelons cependant quelques dates : à la suite d'un rapport de Fourcroy à la Convention le 7 frimaire an III (27 novembre 1794), au nom des Comités de Salut Public et d'Instruction Publique, la Convention résolut d'établir à Paris une École centrale de santé. Le décret du 14 frimaire an III (4 décembre 1794) créa trois écoles, à Paris, Montpellier et Strasbourg, "destinées à former les officiers de santé pour le service des hôpitaux ». L'École de Paris s'établit dans les bâtiments de l'Académie de chirurgie et l'ancien couvent des Cordeliers. Chacun des douze professeurs est assisté d'un adjoint ; les élèves recrutés dans chaque district perçoivent un traitement ; Thouret est nommé directeur par décret du 24 frimaire an III (14 décembre 1794) [NOTE Dr A.CORLIEU...., Paris. 1896, p, 5-6,] . Le règlement de l'École de santé du 14 messidor an IV (12 juillet 1796) fixa la distribution des enseignants. Ce même règlement prescrivait aux élèves avancés de suivre les leçons des différents professeurs de clinique à l'Hôtel-Dieu, à la Charité et à l'hospice de l'École (qui deviendra hôpital de perfectionnement ou des cliniques) [NOTE . p. 78-79.] . L'assemblée des professeurs décida dans sa séance du 19 thermidor an V (7 août 1797), la création d'une école pratique de dissection, dirigée par le chef des travaux anatomiques, assisté de prosecteurs [NOTE . p. 105] . Cette première école pratique ne devait comprendre que 120 élèves, recrutés sur concours et répartis en trois années [NOTE . p. 128-129] . Les principaux éléments sont dès lors en place. Devenue faculté de médecine et partie intégrante de l'Université par décret impérial du 17 mars 1808, dissoute à la suite de manifestations, par le gouvernement, le 21 novembre 1821, elle fut réorganisée par l'ordonnance royale du 2 février 1823, qui créa le corps des agrégés, augmenta le nombre des chaires (qui passe de douze à seize) et mit les professeurs à la nomination du roi. L'ordonnance royale du 5 octobre 1830 rétablit le concours pour les chaires [NOTE . p. 222, 230] . On trouvera dans l'ouvrage de Corlieu les textes instituant et réglementant l'agrégation, le clinicat, le professorat, le prosectorat et l'adjuvat, le cursus des études [NOTE . p. 167-172, 163-166, 203-212, 128-135, 76-89.] .

Related material

Fonds complémentaires à consulter :

Aux Archives nationales, dans la série AJ/16 :

- Scolarité, demandes d'inscriptions (1821 - 1849) : AJ/16/21-23

- id. (an X - 1861) : AJ/16/269 - 312, 886 - 927.

- Comptabilité (1824. - 1844, 1855 - 1883) : AJ/16/24, 288.

- Généralités (1850 - 1854) : AJ/16/188.

- Étude de diverses maladies et thérapeutiques : AJ16/928 - 938.

- École de médecine et de pharmacie de Reims (1855 - 1883) : AJ/16/362 - 363.

Au dépôt de la Sorbonne, archives provenant des services rectoraux : Cartons n° 26-52, 349, 402-465, 530, 543, 731, 770, 843-844.

Publication note

Bibliographie

Ministère de l'Instruction publique et des Beaux-Arts. Enquêtes et documents relatifs à l'enseignements supérieur, XXVIII , médecine et pharmacie, projets de lois recueillis et présentée par A, de Beauchamp. 1789-1803,Paris 1888.

id. XXXVII, 1803 - 1826, Paris 1890.

id. LVII, 1847-1848, Paris, 1895.

id. III, Régime des Écoles de plein exercice et des écoles préparatoires de médecine et de pharmacie,Paris, 1883.

id. Enquêtes relatives à l'enseignement supérieur I. Doctorat ès-sciences médicales,Paris 1883.

Binet (L.), et Vallery-Radot (P.). La faculté de médecine de Paris. Cinq siècles d'art et d'histoire,Paris 1952.

Corlieu (Dr A.). Centenaire de la. faculté de médecine (1794-1894),Paris 1896.

Coury (C.). L'enseignement de la médecine en France des origines à nos jours. Paris, 1968.

Place of use

Pierrefitte
1 - 10 / 47
AJ/16/6226-AJ/16/6944 - AJ/16/6226-AJ/16/6305 Procès-verbaux des séances de l'Assemblée et du Conseil des professeurs de la faculté de médecine
AJ/16/6226-AJ/16/6944 - AJ/16/6306 Écoles de santé de Paris, Strasbourg, Montpellier
AJ/16/6226-AJ/16/6944 - AJ/16/6307 École de santé de Paris
AJ/16/6226-AJ/16/6944 - AJ/16/6308-AJ/16/6309 faculté de médecine de Paris
AJ/16/6226-AJ/16/6944 - AJ/16/6310-AJ/16/6317 Concours pour les chaires
AJ/16/6226-AJ/16/6944 - AJ/16/6318-AJ/16/6341 Concours pour l'agrégation
AJ/16/6226-AJ/16/6944 - AJ/16/6342-AJ/16/6347 Prosectorat et adjuvat
AJ/16/6226-AJ/16/6944 - AJ/16/6348-AJ/16/6355 Concours pour le clinicat
AJ/16/6226-AJ/16/6944 - AJ/16/6356-AJ/16/6358 Organisation des études et régime des examens
AJ/16/6226-AJ/16/6944 - AJ/16/6359-AJ/16/6363 École Pratique de médecine