France > Archives départementales des Yvelines

FR/FR-AD078/G 448

Arnouville-lès-Mantes

1723-1777

Scope and content

Fondation d'une école par M. François Cosson, curé de la paroisse. Acte d'assemblée des habitants, convoqués à l'issue des vêpres, et à laquelle assistent François Guillotin, syndic, Pierre Thibault, marguillier en charge, pour entendre la lecture d'un « projet de donation que Mre François Cosson, prêtre, curé de cette paroisse, est dans l'intention de faire à l'églize et fabrique d'icelle d'une maison sise audit lieu d'Arnouville, en la grande rue, et un petit jardin » ainsi que de dix arpents de terre en 39 pièces, « pour établir à perpétuité en la maison cy-dessus désignée une école publique et gratuite pour l'instruction de la jeunesse de ladite paroisse et surtout des garçons par un prêtre ou par un laïque capable de saine doctrine, de vie et mœurs irréprochable, et approuvé, s'il est jugé nécessaire, par Monseigneur l'évesque de Chartres », 2 juillet 1775. Acte d'assemblée des habitants du lieu du Breuil, « issue des vespres de l'églize succursale de Saint-Gilles du Breuil, annexe de la paroisse de Mantes-la-Ville », et à laquelle assistent Jean Lefevre, marguillier en charge, Denis Lecomte, second marguillier, Louis Boulland, sindic, convoqués pour entendre la lecture d'un projet de donation que Mre François Cosson, curé d'Arnouville, se propose de faire à la fabrique du Breuil, d'une maison en la grande rue, ainsi que de 25 perches de terre au terroir de Bois-Robert, ladite maison devant « servir à perpétuité d'école pour l'instruction de la jeunesse dudit lieu du Breuil et des hameaux voisins et surtout des garçons », 2 juillet 1775. Acte d'assemblée des habitants d'Arnouville, lesquels, « prévoyant que laditte donation [n'est] pas suffisante pour vivre un maître d'écolle, attendu que les maîtres d'écolle qui viendront en cette paroisse seront tenus et obligez d'enseigner, montrer à lire, écrire aux enfants de cette paroisse, tant garçons que filles, le tout gratis et sans pouvoir prétendre aucun payment », déclarent qu'à l'avenir il sera pris chaque année sur les deniers et revenus de la fabrique 50 livres qui viendront se joindre à ladite fondation, « nous réservant, nous habittans, le droit d'avoir nos voix pour la nomination d'un maître d'écolle, sans que les curez à l'avenir puissent en mettre un de leur chef sans le consentement desdits habittans, » 9 mars 1777. Lettres patentes aux termes desquelles Mre François Cosson est autorisé à faire les deux donations dont il s'agit, sous la réserve que les contrats ne pourront être passés que par-devant un notaire de Mantes, avril 1777. – Copie délivrée en 1792 par le curé J. Marchand, du contrat de fondation de l'école d'Arnouville passé à Mantes, le 21 septembre 1777 : « Ledit sieur curé donateur désirant après son décès avoir à perpétuité part aux prières publiques des fidèles, il sera tous les dimanches de l'année dit à toujours à la messe l'oraison pro Defunctis à son intention, et en outre il sera dit et célébré chaque année en l'église paroissiale dudit lieu d'Arnouville six messes basses de Requiem,..... Le président de l'école dira et fera répéter par les enfans de l'école, tous les jours à la fin de la classe du matin et du soir, l'Angélus et l'oraison propre au son de la cloche avec un Requiem œternam, le verset et l'oraison Deusveniœ, et tous les samedis et veilles des fêtes de la Très-Sainte Vierge il conduira tous les enfans en bon ordre à l'église devant l'autel du Rosaire, pour y chanter tous à genouil l'antienne du temps avec son oraison et l'oraison pro Defunctis ». – Titres concernant la propriété des biens affectés à l'école, 1723-1750.

Physical description

(Liasse.) – 3 pièces, parchemin ; 9 pièces, papier.

Records creator's history

Paroisse : Saint-Aignan

Diocèse : Chartres

L'abbé Gauthier fixe l'érection de la commune en 974.

Related material

Archives départementales des Yvelines

J3211/2 et 3 : monographie de Paul Aubert, 1923-1939 ; 3Q4 : dossier de séquestre révolutionnaire ; 1V164 : états des biens, rentes, dons, legs, revenus fonciers, demandes d'ester en justice, dons de tableaux ou d'objets d'arts par l'Etat, inventaires, conseils de fabriques, conflits avec le curé ou le maire, an XI-1904

Publication note

BOURSELET (Victor), CLÉRISSE (Henri), Mantes et son arrondissement, Mantes, Imprimerie Beaumont, 1933, p. 30..

CORMEROIS (M.), Monographie de la commune d'Arnouville, s. l., 1900..

Keywords

Subjects:

école
Geographic names:

Arnouville-les-Mantes (Yvelines)