France > Archives départementales des Yvelines

Mantes. – Église collégiale et paroissiale de Notre-Dame de Mantes

1181-1790

Archival history

En octobre 1994, dans un placard secret en double-fond d'une armoire, les prêtres de l'église Notre-Dame de Mantes ont découvert fortuitement des liasses et des cartons de documents humides et poussiéreux qui sitôt à l'air, se mirent à moisir. Alertées, les Archives départementales ont emporté ces documents pour les faire désinfecter et restaurer. Leur examen par Claude Laude, conservateur en chef, a permis d'identifier deux fonds associés : d'une part les archives de la gestion de la fabrique de Notre-Dame de Mantes au XIXème siècle (une liasse était enveloppée dans un journal de 1905, donnant la date de la mise au secret), d'autre part, des archives d'Ancien Régime relatives à la collégiale Notre-Dame et à la cure de Sainte-Croix (rattachée à la collégiale) mais également celles des paroisses Saint-Maclou et Saint-Pierre et celles des confréries qui en dépendaient. Ces archives correspondaient aux séquestres révolutionnaires puis remis aux fabriques en 1805 pour leur en permettre leur gestion. Elles ont été reclassées et réparties selon leur date en deux fonds dont l'un constitue une réintégration à la série G supplément (224 à 252) et l'autre un dépôt de la paroisse, coté 102 J. En 1998, ont été réintégrées les archives en provenance de la mairie de Mantes (G supplément 253 à 279).

Le répertoire de ces deux réintégrations avait suivi globalement l'ordre de l'inventaire des archives de la fabrique de Mantes dressé en 1855 et conservé sous la cote 102J 13. L'examen de cet inventaire a permis de déceler de nombreuses lacunes. Elles sont mentionnées dans le présent répertoire.

En 2001, quelques déclarations des biens du chapitre se sont ajoutées aux entrées précédentes (G/supplément 330).

Records creator's history

Diocèse de Chartres.

La présence d'une église incorporée dans l'enceinte du château et desservie par des chanoines est attestée dès la fin du Xe siècle. L'église collégiale était autrefois une collégiale castrale, liée à la résidence des Capétiens dans la ville. Des membres de la famille royale jusqu'à Philippe Auguste occupent la fonction d'abbé séculier. En 1196, elle est desservie par les religieux de Saint-Denis, à qui Philippe Auguste l'avait donné en échange d'autres biens. Elle passe aux chanoines réguliers de Saint-Victor de Paris dont l'abbé conclut en 1210 une transaction avec le chapitre de Mantes. Le chef du chapitre est alors un trésorier dont Philippe Le Bel change la dignité en celle de doyen. À ses côtés, des chanoines, des vicaires perpétuels, un diacre un sous-diacre et plusieurs chapelains reçoivent leurs provisions du roi.

En 1581, la cure de Sainte-Croix est unie à l'église Notre Dame. Quelques confréries sont liées à l'histoire de la collégiale : parmi elles, la confrérie de l'Assomption nommé aussi confrérie des marchands dont le siège était établie dans la collégiale et où les échevins se rassemblaient.

Le chapitre est supprimé à la Révolution. La collégiale subit des dégradations et l'église est pillée en 1794. L'édifice est utilisé en temple de la Raison et en arsenal. Les activités de la fabrique reprennent le 15 pluviôse an XI, huit ans après le rétablissement officiel des fabriques par la loi du 18 germinal an X (102J 15). Les premières opérations de restauration débutent sous l'Empire. Des travaux plus conséquents sont entrepris par Henri Labrouste puis par Alphonse Durand.

Dans les comptes, le marguillier est également prévôt de la Châsse

System of arrangement

Les archives de cette institution, réintégrées en plusieurs étapes sont réparties entre les séries G et G supplément. On y trouve les archives inventoriées par Emile Coüard (G295-306) et par Henri Lemoine en sous-série G supplément (G/sup 138-141), deux compléments conséquents effectués en 1994 (G/sup 224-252) et 1998 (G/sup 253- 279), un complément plus substantiel réalisé en 2001 (G/sup 330).

Le présent répertoire pallie cet éclatement en décrivant ces fonds de façon méthodique. De plus, afin d'éviter de scinder artificiellement les documents étroitement conjoints des chapitres et des cures y-attachées du fait de la mutualisation fréquente de leur administration spirituelle et temporelle le principe a été adopté en 2011 de les laisser regroupés en y adjoignant les papiers des fabriques et confréries liées. C'est ainsi que les archives de la paroisse Sainte-Croix sont décrites en même temps que celles du chapitre Notre-Dame en la paroisse de Mantes.

Related material

ARCHIVES DEPARTEMENTALES DES YVELINES

E87 : fonds Bauche, quittances de marguilliers de Notre-Dame de Mantes, XVIIIe siècle ; E1417 : fonds Hua, abbé, doyen de l'église collégiale de Mantes, mémoires, 1789 ; Suppl. E 189 : fonds de Magnanville, déclarations au chapitre Notre-Dame de Mantes, 1494, recette du chapitre, 1511-1512 ; déclarations, 1602-1717 ; J2134 : dîme de vin, 1608 ; J3328 : pièce concernant le chapelain de l'église collégiale, 1413 ; J3211/10 à 11 : monographie de Paul Aubert, tome 2 et 3, 1923-1939 ; J3521 : pièces généalogiques de la famille Lemoine dont un acte de notoriété d'Eustache Lemaire, prêtre chanoine en l'église Notre-Dame, 1743 ; 41H69 : Célestins de Limay, procédures avec les chanoines de Mantes et le curé de Limay, exemptions, 1382-1745 ; 1F151 : Alphonse Durand, notes sur l'église Notre-Dame de Mantes, ms, plans, dessins, XIXe siècle ; 102J : fabrique Notre-Dame de Mantes, XIXe siècle ; 2Q44 : dossiers de séquestre révolutionnaire ; 51T5 : monuments historiques, restauration de la collégiale, 1810-1866.

BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE

Inventaire des collections manuscrites sur l'histoire des provinces, par P. Lauer, Paris, 1911, t. II, Périgord-Vexin, Collection du Vexin, p. 325, t. 3, recueil contenant les extraits faits par Yvon d'Hérouval, fol. 203 : consécration et dédicace de la nouvelle église Saint-Jacques, 1510 ; p. 327, t. 5, recueil de plusieurs mémoires manuscrits sur l'histoire du Vexin par le président Lévrier, p. 49 et 221 : sur un tombeau placé dans le chœur de l'église collégiale de Mantes, gravures représentant ce tombeau ; p. 330, t. 24, fol. 128 : pièces diverses sur Mantes et le Vexin, lettres de Jean Louvat chapelain de Saint-Pol en l'église Notre-Dame de Mantes, 1385.

Publication note

BAILLY (R.), La collégiale Notre-Dame à Mantes La Jolie, Mantes-la-Jolie/Versailles, Conseil général des Yvelines, 1980..

BERNET (chanoine), La collégiale de Mantes dans la lignée des cathédrales gothiques, Le Mantois, n° 1, 1951, p. 10-12..

BONY (Jean), La collégiale de Mantes, Congrès archéologique de France, CIVe session, Paris-Mantes, 1947, p. 163-220..

BONY (Jean), La première étape des travaux de la collégiale, Bulletin de la Société historique, artistique et scientifique de Mantes et du mantois, 1934, p. 15-18..

BOUCLIER (Camille), La rose de la collégiale Notre-Dame de Mantes, Mantes La Jolie, bulletin officiel municipal, n° 18, mars-avril 1961, p. 14-15..

BOUCLIER (Camille), La fête de l'Assomption à Mantes aux siècles passés, Le Mantois, n° 14, 1963, p. 1-4..

BOUCLIER (Camille.), Le voûtement des tribunes de la collégiale de Mantes, Le Mantois, n° 11, 1960, p. 35-40..

BOURGUIGNON (Guillaume de), Petites chroniques de l'église royale et collégiale Notre-Dame de Mantes, Le Mantois, n° 6, 1955...

BRESSON (Lucien), La chapelle royale de Navarre de la collégiale de Notre-Dame de Mantes. Recherches pour une nouvelle datation, Le Mantois, n° 28, 1977, p. 3-7...

CHAPRON (H.), A propos des statuettes de la chapelle de Navarre à Mantes, Le Mantois, n° 15, 1964, p. 18-21..

DESMOLINS (B.), La sculpture et le symbolisme aux portails de la collégiale de Mantes, Le Mantois, n° 8, 1957, p. 1-6..

DEVE (E.), Une visite à Notre-Dame de Mantes, Mantes, 1932..

Dictionnaire des églises de France, t. IV, Ouest, Île-de-France, Paris, Robert Laffont, 1968, p. IV D99 /.

DEVOILLE (Geneviève), La propriété ecclésiastique dans la ville de Mantes au XVIIIe siècle, mss [D.E.S, 1920]..

DURAND (A.), GRAVE (Émile), Inventaire de l'église Notre-Dame de Mantes, Bulletin de la Commission des Antiquités et des Arts de Seine-et-Oise, 1884..

ERLANDE-BRANDENBURG (Alain), Le portail royal de Notre-Dame de l'Assomption à Mantes, dans Le Choix de la mémoire. Patrimoine retrouvé des Yvelines, Paris, Versailles, Somogy, Archives départementales des Yvelines, 1997, p. 84-87..

GERAUD (Marie Christine), SARTORIUS (abbé Amaury), Marie, mère de tout vivant, méditation sur le portail de l'Assomption de la collégiale Notre Dame de Mantes, Mantes-la-Jolie, Éditions Parclet, 1999..

GERAUD (Marie Christine), SARTORIUS (abbé Amaury), L'abside de Notre-Dame de Mantes, L'école du Mantois, n° 21, décembre 1948..

LACHIVER (Marcel), L'histoire de Mantes et du mantois à travers chroniques et mémoires des origines à 1792, Persan-Beaumont, 1971 (AD78, US L64)..

Mantes médiévale. La collégiale au cœur de la ville/catalogue de l'exposition, Musée de l'Hôtel-Dieu de Mantes-la-Jolie, 17 décembre au 31 mai 2001, Paris, Éditions Somogy, 2000 (AD78, In-4° 998)..

MOLINIER (Auguste), Obituaires de la province de Sens, t. II, diocèse de Chartres, Paris, Imprimerie nationale, 1906, p. 356-381..

OBOUKHOVA (Irina), la Collégiale royale de Notre-Dame de Mantes du milieu du XIIe siècle jusqu'en 1223. Ses bâtisseurs et ses particularités architecturales. Mémoire de maitrise, s. la dir. de C. Prigent et A. Erlande-Brandenbourg, Paris, Université Paris I -Sorbonne, 2003..

OBOUKHOVA (Irina), La Collégiale royale de Notre-Dame de Mantes du milieu du XIIe siècle -début XIIIe siècle. Approche historique à travers les textes et les documents, recherche sur la chronologie du chantier gothique. DEA, Paris, Ecole pratique des Hautes études..

RHEIN (André), Notre-Dame de Mantes, Paris, Henri Laurens, 1932..

SCHWOB (Thomas), SIDOBORE (Cédric), Notre-Dame de Mantes-la-Jolie, Bonnières-sur-Seine, Italiques, 2007..

WALTER (E.), Un tableau méconnu à la collégiale de Mantes, Connaître les Yvelines. Histoire et archéologie dans les Yvelines, n° 7, juillet-août 1980..

WALTER (Élisabeth), Étude de l'élévation d'une travée de la nef de Notre-Dame de Mantes, Le Mantois, n° 22, 1971, p. 2126..

WALTER (R.), Alphonse Durand et Notre-Dame de Mantes, Le Mantois, n° 18, 1967, p. 1-23..