France > Archives départementales des Yvelines

3 E 41/1-302

3E 41.-Étude notariale de Thoiry. Etudes rattachées d'Autouillet, Elleville [aujourd'hui Saint-Martin-des-Champs, Goupillières, Marcq, Tacoignières et Flexanville, Vicq (Vy).

Répertoire numérique
1579-1902
2011
Archives départementales des Yvelines et de l'ancienne Seine-et-Oise
(Montigny-le-Bretonneux)
Instrument de recherche rédigé enFrançais

Scope and content

On rencontre dans le fonds de Thoiry dès 1579 les seigneurs du lieu, et leur entourage, à commencer par Raoul Moreau, seigneur de Grosbois, Nicolas Moreau son fils, ou bien encore Nicolas de Harlay, seigneur de Sancy, et Marie Moreau, sa femme, fille de Raoul Moreau. Entre 1580 et 1582, se trouvent de très nombreux actes pour Raoul Moreau, chancelier, conseiller du roi, seigneur de Grosbois, Auteuil, Boissy [3 E 41/50 et suivantes]. En 1672, un compte entre Adrienne de Maupeou, veuve en seconde noces de Monsieur de Pussey, et le receveur fermier de la terre seigneuriale de Thoiry [3 E 41/20, 24 septembre 1672].

Apparaissent également dans les actes, Charles Martel, seigneur de Mittainville et son épouse, Joachime de Rochechouart [3 E 41/55].

À partir de 1747, ce sont Angélique Claude de Marescot, et son fils Alexandre de Baussan, seigneur en partie de Thoiry qui font établir de nombreux actes.

Les actes des seigneurs de Thoiry conservés dans le présent fonds relèvent de la gestion courante des biens. Ce sont le plus souvent des baux. Les actes les plus importants, tel le contrat de mariage entre Anthoine Baron de Cottinville et Adrienne Maupeou sont passés devant les notaires du Châtelet de Paris. D'autres actes sont passés devant Pierre Pelletier, notaire à Montfort-l'Amaury.

On trouve encore, en septembre 1767, un acte de foi, hommage, aveu et dénombrement par la marquise de Montmirail à Madame la comtesse de Vastan, dame de Marcq et de Thoiry, en décembre 1768 un aveu et dénombrement par Angélique Claude de Marescot, comtesse de Vastan à Louis de Noailles, pour son fief de Maintenon.

À coté de ces noms connus, la très grande majorité des actes est celle que l'on rencontre dans les contrées rurales ; toutefois les vignerons forment la majorité de la population. Enfin, il existe de nombreux actes passés par les curés ou les fabriques de Thoiry, Auteuil, Flexanville, Hargeville, ou bien encore le 19 juillet 1666 [3 E 41/65] le devis des ouvrages et réparations qu'il convient de faire à la tour clocher et nef de l'église Saint-Martin de Thoiry.

Records creator's history

Ainsi que ce fut le cas dans de précédentes introductions (Garancières, Montfort-l'Amaury), nous devons à nouveau évoquer la complexité de l'implantation du notariat dans le ressort du bailliage de Montfort-l'Amaury. En effet, dans la mesure où la plupart des titulaires des études rattachées à Thoiry disent exercer « sous » le principal tabellion de Montfort, comment expliquer la présence de leurs actes dans le fonds de Thoiry ? D'autre part, trois des six études rattachées à Thoiry : Autouillet, Elleville [commune de Saint-Martin-des-Champs], Marcq), sont également rattachées à d'autres études [Voir sources complémentaires].

À Autouillet, localité pour laquelle il n'existe pas d'actes en dehors de ceux du présent fonds, (1619 - 1690 et 1740 - 1747, sans explication pour la rupture de date), le tabellion se dit clairement tabellion royal sous le principal de Montfort.

À Elleville, paroisse d'origine de Saint-Martin-des-Champs, si Jean Dufour le tabellion est indépendant et exerce au nom de la prévôté (1648 - 1673), son successeur Antoine Dufour qui rédige de nombreux actes à Villiers-le-Mahieu, se dit lui, commis au tabellionné royal de Montfort, en la branche d'Elleville ; les actes notariés passés dans le cadre de la prévôté correspondent chronologiquement aux registres du greffe [B 485].

Le tabellion de Goupillières est seigneurial ; depuis l'origine (1589) les tabellions oeuvrent au titre du bailliage et châtellenie. Avec l'érection en marquisat en 1676 l'appellation devient : tabellion au bailliage et marquisat de Goupillières. Le tabellion s'adjoint fréquemment un commis.

À Marcq, le tabellion royal exerce sous le principal tabellion royal de Montfort.

Enfin, à Flexanville encore, le notaire est notaire au bailliage royal de Montfort l'Amaury pour la branche de Flexanville.

Quant au premier tabellion royal à Thoiry, Richard Guerrier à partir de 1579, il exerce lui aussi sous le principal de Montfort ; il précise même qu'il est tabellion royal substitut sous Jehan Depictres, principal tabellion royal à Montfort. Parmi ses successeurs, Nicolas Guerrier se dit simplement « commis notaire royal à Thoiry » tandis que Michel Choisnet en 1747 est «commis tabellion royal au bailliage et comté de Montfort l'Amaury, en la branche de Thoiry et Villiers le Mahieu ».

Processing information

Classement : Rita Perraudin

Source of acquisition

La totalité des répertoires et minutes de l'étude de Thoiry et des études qui lui sont rattachées a fait l'objet d'un versement unique en novembre 2001.

Ce fonds occupe trente-quatre mètres linéaires.

System of arrangement

L'ensemble du fonds était bien rangé chez le notaire versant, composé de liasses ficelées bien identifiées, avec intitulé de l'étude rattachée pour l'Ancien Régime, et à quelques exceptions près, ce classement était exact. Hormis quelques liasses, le fonds était en bon état. Quelques liasses, (3 E 41/66 - 67 par exemple) mal reliées, présentent des difficultés de lecture dans la continuité des actes.

Il faut toutefois signaler ce document qui figure dans le dossier de Nicolas Charles Duval, notaire à Montfort l'Amaury entre1863 et 1866 [72 J 148]. Ce document fait état de minutes acquises par Rousseau, un de ses prédécesseurs (an V - 1822), auprès des héritiers de Maître Choisnet.

Devant une telle évidence de soustraction de minutes nous avons pris le parti de concilier le respect des fonds avec la cohérence de la recherche. C'est ainsi que nous avons réintégré dans le fonds de Thoiry les répertoires et minutes de Michel Choisnet père et fils, dont l'absence à cette place créait une rupture anormale. En revanche, les actes de Goupillières et d'Elleville ont étés maintenus dans le fonds de l'étude Montfort/Laporte. Pour une vue d'ensemble du notariat de ces localités il est donc indispensable de se reporter aux sources complémentaires.

Related material

Archives départementales des Yvelines

Série B Prévôté du fief de Buc 3 actes de Choisnet, 1763, 1765 - 1766 B 220
Série C Contrôle des actes,
bureau de Maule, 1706 - 1792 C 1643 - 1710
bureau de Montfort-l'Amaury, 1698 - 1791 C 1977 - 2030
Sous-série 3 E Elleville, répertoires : 1651 - 1663, 1729 - 1732, 1753 - 1756 3 E 28/17 - 20
Elleville, minutes : 1540 - 1756 3 E 28/21 - 59
Elleville, répertoire : 1748 - 1749 3 E 11/15
Elleville, minutes : 1723 - 1725, 1741 - 1742, 1744 3 E 11/16 - 18
Goupillières, minutes : 1627 - 1653 3 E 14/5 - 6
Goupillières, minutes : 1661 - 1662 3 E 11/19
Marcq, minutes, 1606 - 1608 3 E 30/44
Série J Carrière du notaire :
Auguste André François Demarest, 1859 - 1863 72 J 146
Jules Antoine Ludovic Chassoux, 1863 - 1872 72 J 138
Pierre Adrien Taupin, 1870 - 1905 72 J 177
Série L Doubles des répertoires déposés au greffe du tribunal
Tacoignières, 1793 - an III 45 L 29
Tacoignières, an IV - an VII 45 L 158
Thoiry, 1792 - an VII 45 L 158
Série U Doubles des répertoires déposés au greffe du tribunal
Tacoignières, an XI - 1811 8 U
Thoiry, an VIII - 1940 8 U

Archives privées

Archives du Château de Thoiry http://www.archives.yvelines.fr/

Existence and location of copies

Les répertoires des minutes décrits dans cet inventaire ont été numérisés et sont accessibles sur le site internet des Archives départementales des Yvelines .

Publication note

Une présentation de l'ensemble de la série 3E, intitulée Minutier des notaires des Yvelines, 16e - 19e siècle est disponible en ligne.

MASSIP (Catherine), " Musique et musiciens à Saint-Germain-en-Laye 1651-1683", Recherches sur la musique française classique, tome XVI, 1976, p. 117-152.

Extent

34 ml ml

Content provider

Archives départementales des Yvelines et de l'ancienne Seine-et-Oise

1 - 2 / 2
  • 1
3 E 41/1-302 - 3 E 41/1-41 Études rattachées
3 E 41/1-302 - 3 E 41/42-302 Étude principale