France > Archives départementales des Yvelines

FR/FR-AD078/D 1-1945

Instruction publique, sciences et arts avant 1790

Répertoire méthodique de la série D
620-XVIIIe siècle
D'après les instruments de recherche établis par Émile Coüard et Henri LEMOINE, directeurs des Archives de l'ancienne Seine-et-Oise et mis aux normes par Annick BEZAUD, chargé d'études documentaires ; sous la direction d'Elisabeth GAUTIER-DESVAUX, conservateur général, directeur des Archives des Yvelines
2011
Archives départementales des Yvelines
(Montigny-le-Bretonneux)
Instrument de recherche rédigé en français .

Scope and content

Aux Archives départementales des Yvelines, la série D rassemble les archives provenant des collèges et autres maisons d'éducation confisquées à la Révolution, auxquelles s'ajoutent quelques pièces relatives à quelques biens appartenant à l'Université de Paris et situés sur le territoire de l'ancienne Seine-et-Oise. On y trouve notamment les archives de la Maison royale de Saint-Louis à Saint-Cyr, fondée par Mme de Maintenon, qui représente le fonds le plus important et le plus riche de la série.

Ces archives se composent principalement de titres et de documents comptables (inventaires des titres, titres etc remontant pour certains au Moyen Age) confisqués à la Révolution, mais on trouvera quelques documents pédagogiques (cahiers de géographie en D sup 1-261, livres de chant en D124-129) dans les fonds du collège d'Orléans à Versailles ou de la maison d'éducation de Saint-Louis à Saint-Cyr. Par ailleurs, il convient d'attirer l'attention du chercheur sur le fait que les archives de nombreux établissements se réduisent à quelques documents seulement. Enfin, il est inutile de chercher ici les archives du collège qui existait à Mantes depuis le XIIe siècle, car ce dernier avait cessé d'exister avant la Révolution, comme le souligne Émile Coüard, qui en dressé l'historique (introduction du tome 1 de l'inventaire sommaire de la série D, Versailles, 1904, p. XLVII).

Pour en savoir plus, consulter l'introduction de l'inventaire sommaire paru en 1904 (format pdf).

Processing information

Le travail de classement de cette série a été entrepris par Émile Coüard puis interrompu entre 1905 et 1929. En effet, sur la demande du Conseil général qui désirait voir l'archiviste s'occuper des archives de la période révolutionnaire, ce travail n'est repris qu'en 1930 par Henri Lemoine qui l'achève en 1939. Un premier inventaire analytique, correspondant aux articles D1 à 455 été publié par Émile Coüard en 1904. Cet instrument de recherche doté d'une introduction et d'une table des matières recense les archives des établissements de jeunes gens et une partie du fonds des maisons d'éducation de jeunes filles, notamment le début du fonds de la Maison royale de Saint-Cyr. Le travail de classement et de rédaction de ce dernier fonds sous forme d'inventaire sommaire par Emile Coüard, est poursuivie par Henri Lemoine sous la forme d'un répertoire moins détaillé, publié en 1940. Ce deuxième inventaire recense la suite du fonds de la Maison royale de Saint-Louis à Saint-Cyr, plus spécialement les titres de la temporalité, ainsi que les autres maisons d'éducation pour jeunes filles situées dans l'ancienne Seine-et-Oise. Il dispose d'un index des noms de lieux qui permet de dégager l'importante sphère géographique couverte par le domaine foncier de la Maison royale de Saint-Louis, répartie sur les actuels départements de l'Aisne, de l'Aube, de l'Eure-et-Loir, de l'Oise, de la Seine-et-Marne et des anciens département de la Seine et de la Seine-et-Oise. Un index sur fiches manuelles des noms de personnes de la série D a été dressé par Suzanne Bouyssié dans lequel on retrouve les noms des demoiselles de Saint-Cyr. Les cotes mentionnées sur chacune des fiches renvoient aux pièces justificatives des comptes : dotation, pension, frais de voyage, etc.

En 1997 des documents de la Maison royale de Saint-Louis et des Ursulines de Poissy ont été retrouvés et analysés par Jean Joseph Milhiet dans un répertoire dactylographié puis réintégrés dans chacun des ces fonds.

La loi du 10 juillet 1964, entrée en vigueur le 1er janvier 1968, a profondément réorganisé la région parisienne. Elle a supprimé les départements de la Seine (remplacé par ceux de Paris, des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis, et du Val-de-Marne) et de Seine-et-Oise (remplacé par ceux de l'Essonne, des Yvelines, et du Val-d'Oise). Les nouveaux départements de la région parisienne (Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne et Val-d'Oise) demandent et obtiennent que leur soient transférés les fonds d'archives correspondant à leur ressort territorial.

Ainsi les documents concernant le collège d'Etampes ont-ils été dévolus aux Archives départementales de l'Essonne et ceux du collège de Pontoise aux Archives départementales du Val-d'Oise. Les papiers des quelques collèges extérieurs au département possessionnés dans le département, sont restés à Versailles, compte tenu du faible nombre de pièces correspondantes. En revanche, le fonds prestigieux de la Maison royale de Saint-Louis à Saint-Cyr, qui touche des localités situées dans toute l'Île-de-France et bien au-delà, demeure conservé aux Archives des Yvelines, puisque son siège institutionnel se trouvait dans le territoire actuel du département des Yvelines.

Liste des fonds d'archives transférés et lieux actuels de conservation :

Maisons d'éducation de jeunes gens

  • D2-D77 - Etampes, collège : Arch. dép. de l'Essonne.
  • D83-D90 - Pontoise, collège : Arch. dép. du Val-d'Oise.

Maisons d'éducation de jeunes filles

  • D1790-1794 - Argenteuil, Ursulines : Arch. dép. du Val-d'Oise.
  • D1957-1958 - Corbeil, Congrégation Notre-Dame : Arch. dép. de l'Essonne.
  • D1930-1941 - Dourdan, Sœurs de l'Instruction chrétienne : Arch. dép. de l'Essonne.
  • D1915-1928 - Étampes, Congrégation Notre-Dame : Arch. dép. de l'Essonne.
  • D1795-1817 - Magny-en-Vexin, Ursulines : Arch. dép. du Val-d'Oise.
  • D1861-1899 - Pontoise, Ursulines : Arch. dép. du Val-d'Oise.
  • D1946-1956 - Rueil-[Malmaison], Congrégation des filles de la Croix : Arch. dép. des Hauts-de-Seine.
  • D1900-1903 - Saint-Cloud, Ursulines : Arch. dép. des Hauts-de-Seine.

Source of acquisition

Les archives de l'ancien département de Seine-et-Oise ont reçu les documents provenant des collèges et autres maisons d'éducation au titre du séquestre révolutionnaire.

Conditions governing access

Conformément aux dispositions du Code du patrimoine, ces documents sont librement communicables, sous réserve de leur état de conservation matérielle. S'ils sont disponibles sous forme numérisée ou microfilmée, les originaux ne sont pas communiqués.

Conditions governing reproduction

Par délibération du 14 février 2014, le Conseil général des Yvelines a placé les documents décrits dans cet inventaire sous licence libre Etalab. Ils sont librement réutilisables, sous réserve de préciser leur provenance sous la forme précisée ci-dessous.

Other finding aids

Inventaire sommaire des archives départementales des archives civiles, série D, tome 1, articles 1-455, par Émile Coüard, Versailles, Imprimerie de la Préfecture, 1904, L-403 p.

Inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790. Archives civiles, série D, tome 2, articles 456-1958, par Émile Coüard et Henri Lemoine, Corbeil, Imprimerie Crété, 1940, 214 p.

Index des noms de personnes de la série D, par Suzanne Bouyssié, fichier ms, [s.d.].

Bordereau de dévolution des fonds de la série D, transférés dans les nouveaux départements de l'ancienne Seine-et-Oise, par département, par Claudine Brohon et Christine Chaix, 1987, 4 p. mss (n° 34).

État des documents retrouvés et réintégrés en série D, Maison royale de Saint-Louis et Ursulines de Poissy, par Jean-Joseph Milhiet, 1997, 6 p. dactyl.

Publication note

COMPÈRE (Marie-Madeleine), JULIA (Dominique), Les collèges français, XVIe-XVIIIe siècles. Répertoire II - France du Nord et de l'Ouest, Paris, INRP-CNRS, 1988, p. 456-457. (Online: ).

Preferred citation

Pour faire référence aux documents décrits dans cet inventaire : Archives départementales des Yvelines, cote. Exemple : Archives départementales des Yvelines, D 531.

Extent

89, 50 ml

Language of the material

Les documents décrits dans cet instrument de recherche ont été rédigés en français .

Content provider

Archives départementales des Yvelines.