France > Archives nationales

Centre d'ethnologie française (1966 - 2005)

Date of foundation:

1966

Date of closing:

2005

LEGAL STATUS

Legal status:

établissement public

FUNCTION

Function:

recherche

MANDATE

Note:

convention CNRS/DMF en 1966 créant le Centre d'ethnologie française, laboratoire associé au MNATP.

HISTORICAL NOTE

Historical note:

Le musée national des Arts et traditions populaires (MNATP) a été dès sa naissance en 1937, sur la volonté de son créateur Georges-Henri Rivière, un « musée-laboratoire », où la part des activités dédiée à la recherche fut très importante. En 1966, la recherche au sein du musée devient institutionnelle, par la signature d'une convention entre le CNRS et la Direction des musées de France, marquant ainsi la création du laboratoire associé au musée : le Centre d'ethnologie française (CEF).

Le CEF, constitué à la fois de chercheurs et techniciens CNRS et d'agents et conservateurs du musée, a pour objet l'étude sociologique et ethnologique de la société française. Son originalité, en plus de ses activités de recherche, est d'avoir développé un savoir-faire et une expertise dans la diffusion de connaissances anthropologiques sociales et culturelles auprès du public, notamment par le biais d'expositions et de publications.

Mais à partir du début des années 1990, le musée connaît des difficultés et engage une réflexion sur sa restructuration. Une autre réflexion s'engage sur l'avenir du laboratoire. L'idée d'une délocalisation du musée germe et en mai 2000, le Comité interministériel d’aménagement durable du territoire (CIADT) confirme officiellement la délocalisation du MNATP-CEF à Marseille et sa transformation en Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée, décision soutenue par la ministre de la Culture et de la communication de l'époque, Catherine Tasca.

Il est alors entendu que le laboratoire accompagnerait le musée dans cette évolution, l'équipe CNRS ayant contribué largement à la rédaction des différents « projets scientifiques et culturels » du futur établissement. Or, en 2005, la direction du CNRS décide de ne pas renouveler la convention liant le musée au laboratoire et de fermer ce dernier.