France > Archives nationales

Aubert-Dubayet, Jean-Baptiste-Annibal (1757-1797) (19 août 1757 - 7 décembre 1797)

Date of birth:

19 août 1757

Date of death:

7 décembre 1797

Alternative names:

Aubert-Dubayet, Jean-Baptiste-Annibal (1757-1797)

Aubert Du Bayet, Jean-Baptiste-Annibal (1757-1797)

Dubayet, Jean-Baptiste-Annibal Aubert (1757-1797)

BIOGRAPHY

Biography:

Le général Jean-Baptiste-Annibal Aubert-Dubayet naquit le 14 août 1757 à la Mobile, en Louisiane où son père (Jean-Baptiste Aubert) était lieutenant-major de la place. Après la cession de la Louisiane, la famille Aubert séjourna en Isère dont elle était originaire. Entré le 17 avril 1775 comme sous-lieutenant au régiment de Bourbonnais, lieutenant en premier en 1776, Aubert-Dubayet fit la guerre d’Amérique puis quitta l’armée en 1785.

Nommé en octobre 1790 président du collège électoral de l’Isère, il fut élu en 1791 député à la Législative dans le parti des indépendants. À la clôture de la Législative, il rentra dans l’armée. Capitaine, lieutenant-colonel, maréchal de camp avant la fin de 1792, il fut envoyé à l’armée du Rhin où on lui confia le commandement de Worms, puis en avril 1793 à Mayence qui devait se rendre, après un siège de quatre mois. Après une brillante défense à la barre de la Convention, Aubert-Dubayet, qui avait été incarcéré à la suite de la capitulation de la ville, fut relâché et envoyé en Vendée avec les troupes de Mayence. Employé à l’armée des côtes de La Rochelle, il fut le 6 octobre 1793 rappelé à Paris, arrêté et emprisonné. Sauvé par thermidor, il se retira en famille à Grenoble où il rédigea ses mémoires sur le siège de Mayence.

En janvier 1795, Kléber l’appela à l’armée du Rhin et le 4 février le gouvernement lui confia les préparatifs d’une grande expédition aux Indes orientales, abandonnée peu après. Le 20 avril 1795, il prit le commandement en chef de l’armée des côtes de Cherbourg, succédant à Hoche le 1er mai. À l’avènement du Directoire, Aubert-Dubayet fut nommé ministre de la Guerre, le 3 novembre 1795, mais, en mauvais termes avec Carnot, il démissionna le 8 février 1796. Envoyé comme ambassadeur à Constantinople, il y mourut d’une fièvre maligne le 7 décembre 1797. Le général Claude Carra-Saint-Cyr, qui gérait alors le poste vacant, épousa, en 1799, sa veuve, née Jeanne-Armande Pouchot de Soulière, devenue par la suite dame d’honneur de l’impératrice Joséphine. La fille unique des Aubert-Dubayet, Constance Dubayet, épousa le général Charpentier.